Tommee Tipps

Après l'accouchement, votre corps subit plusieurs changements liés aux hormones, la perte de cheveux étant l'un des plus courants.

Conseils sur la chute de cheveux post-partum

Après l'accouchement, votre corps subit plusieurs changements liés aux hormones, la perte de cheveux étant l'un des plus courants.

Le terme médical pour exprimer une chute de cheveux post-partum est l’effluvium télogène, un nom plutôt compliqué n'est-ce pas ? Mais ne vous inquiétez pas, c'est normal et vécu par la plupart des mamans.

Si vous vous demandez pourquoi vous perdez vos cheveux après la naissance de votre bébé et que vous cherchez des conseils utiles pour vous aider à gérer la chute de cheveux post-partum, vous êtes au bon endroit.

Quelles sont les causes de la chute de cheveux post-partum ?

Lorsque vous étiez enceinte, vous avez peut-être remarqué que vos cheveux devenaient plus épais et poussaient plus vite. L'hormone œstrogène en était responsable. Pendant la grossesse, vos hormones perturbent le cycle normal des cheveux et les empêchent de tomber. Ainsi, les cheveux que vous perdriez en temps normal restent plus longtemps sur votre tête.

Après l'accouchement, votre taux d'œstrogènes chute (revenant au niveau d'avant la grossesse) et vos cheveux deviennent plus fins. Les variations des taux d'œstrogène et de progestérone peuvent également rendre vos cheveux plus gras ou plus secs pendant et après la grossesse.

Quand commence la chute de cheveux post-partum ?

La plupart des mamans sont confrontées à une chute de cheveux dans les deux à quatre mois suivant l’accouchement. La quantité de cheveux qui tombent peut sembler plus importante si vous avez les cheveux longs ou si vos cheveux ont beaucoup poussé pendant la grossesse.

Combien de temps dure la chute de cheveux post-partum ?

Remarquer plus de cheveux que d'habitude sur votre oreiller, dans votre brosse à cheveux et dans la grille du siphon de douche peut être alarmant. Mais ne vous inquiétez pas, à mesure que vos taux d’hormones de grossesse reviennent à la normale, les changements qu’ils déclenchent dans votre organisme vont progressivement s’atténuer et vos cheveux redeviendront comme avant.

Vous remarquerez que vous perdez moins de cheveux environ trois à six mois après la naissance de votre enfant, bien que ce laps de temps puisse différer légèrement d'une mère à l'autre, et certaines femmes subissent une chute de cheveux post-partum jusqu'à un an après l'accouchement.

Quand faut-il demander de l'aide en cas de chute de cheveux post-partum ?

Rappelez-vous que la chute de cheveux post-partum est courante chez les jeunes mamans, mais si vous constatez que vous perdez vraiment beaucoup de cheveux ou que vos cheveux sont beaucoup plus fins sur certaines parties du cuir chevelu, vous devez consulter votre médecin. Il sera en mesure de diagnostiquer tout problème pouvant causer la perte de cheveux et recommander un traitement.

Conseils pour limiter la chute de cheveux post-partum

Étant donné que la chute de cheveux post-partum est provoquée par des changements hormonaux naturels, il est possible que celle-ci s’arrête d’elle-même sans nécessiter de traitement.Mais si la chute de cheveux post-partum vous inquiète, voici quelques conseils pour vous aider à la gérer…

  • Assurez-vous de faire de l'exercice régulièrement, d'intensité légère à modérée.
  • Discutez avec votre médecin de la prise de suppléments de vitamines ou de minéraux pour favoriser la repousse des cheveux, comme la vitamine A et le fer.
  • Maintenez une alimentation saine et n'oubliez pas de boire beaucoup d'eau pour rester hydratée.
  • Essayez de réduire le stress. Cela contribuera réellement à réguler vos hormones post-partum.
  • Lavez et coiffez vos cheveux avec douceur. Ne les lavez que si nécessaire et évitez d'utiliser des accessoires de coiffure chauffants.
  • Évitez d'attacher vos cheveux afin de n'exercer aucune pression sur les racines. Peut-être pourriez-vous même essayer un tout nouveau style ou changer votre raie de côté ?
  • Enfin, soyez patiente et ne vous mettez pas la pression. Rappelez-vous que la période post-partum de chaque mère est unique.