Vérités en matière d'éducation

De vrais parents nous disent la vérité sur leur période postnatale.

Période postnatale : Parlons Vrai…

Des vérités personnelles, des vérités qui fâchent et des vérités toutes nues. La vérité est qu'après avoir prêté main-forté pendant 50 ans aux parents du monde entier, nous savons bien que le quotidien de chacun est différent. Et c'est très bien ainsi.

Danielle

« La vérité, c'est qu'on ne parle pas assez de la période postnatale. Le quatrième trimestre, comme on l'appelle maintenant, c'est compliqué ! Après la naissance de mon premier enfant, je me souviens m'être dit : « qu'est-ce qui m'arrive ? », cela m'est tombé dessus.

Je pense qu'il est essentiel de se préparer pendant la grossesse et que vos efforts portent leurs fruits une fois que le bébé est arrivé. Je conseille toujours à mes amies enceintes de bien se préparer à l'avance. Vous pouvez préparer des repas et les garder au congélateur, organiser le soutien dont vous allez bénéficier de la part de vos proches et vous préparer mentalement à vous sentir accablée et fatiguée.

C'est une période de grands changements, et après l'accouchement, vous devez être indulgente envers vous-même et savoir qu'il vous faudra du temps pour trouver votre nouveau rythme quotidien.

Pour certaines femmes, la période postnatale est tout simplement très difficile. Certaines de mes amies ont fait une dépression. Certaines se sont faites aider, d'autres non, et je vois la différence. Mon conseil est donc de toujours chercher de l'aide si vous vous sentez déprimée et dépassée.

D'un autre côté, c'est aussi une période joyeuse où vous apprendrez beaucoup de choses, où vous créerez des liens et où vous prendrez conscience du fait qu'un magnifique petit être a fait irruption dans votre vie !

Je pense que le terme « bulle parentale » est assez juste. Vous êtes en admiration devant ce qui vient de se passer et ce que l'avenir vous réserve. Si vous n'avez pas envie de sortir et de voir des gens et que vous voulez rester à la maison avec votre bébé, fort bien. Prenez le temps de trouver vos marques et profitez de ces premiers jours, car on ne les vit qu'une fois.

Si vous n'êtes pas prête à recevoir des visites, dites-le aux gens et ils comprendront. Vous aurez tout le temps de prendre un café et de passer du bon temps dans un avenir proche ! » 

Jessa et Jaryd

« Avant de devenir parent, les gens vous disent soit que la période postnatale est très difficile, ou alors que c'est une période magique et parfaite et que tout le monde adore les premiers instants qui suivent l'arrivée d'un nouveau-né. La vérité est que ces deux affirmations sont vraies !

Vous connaissez des hauts et des bas. Vos hormones et vos niveaux de sommeil fluctuent constamment et c'est loin d'être évident ! Mais au bout du compte, le jeu en vaut la chandelle.

Nous conseillons aux nouveaux parents d'être indulgents envers eux-mêmes, de faire confiance à leur instinct, de se préparer autant que possible, d'écouter les autres et de faire des recherches, mais de ne pas oublier qu'en fin de compte, les choix qu'ils font au cours de leur parcours parental leur appartiennent ! ».

Sarah et Laura

« La vérité, c'est qu'on ne parle pas autant qu'on le devrait de la période postnatale. Même si on en parle, je pense qu'on ne se rend pas compte de ce que ça va être jusqu'au moment où ça nous arrive.

La phase postnatale pèse sur la relation de couple. Vous êtes tous deux très fatigués et vous devez endosser de nouveaux rôles. Pour notre part, nous sommes passés de parents d'un enfant à parents de deux enfants, ce qui change tout. 
Sur les plans physique et mental, vous ne vous sentez plus comme avant, et vous devez apprendre à être vous-même. C'est une chose à la fois belle et difficile. » – Laura

« La vérité, c'est que je pense qu'on ne peut jamais être totalement préparé à la phase postnatale. Nous avons deux filles, et notre expérience après l'arrivée de chacune d'elle a été très différente.

La première fois, nous avions davantage de temps et nous avons pu accorder beaucoup plus d'attention à notre bébé. Pour notre deuxième fille, nous avons dû trouver des solutions à la hâte, mais nous étions aussi un peu plus confiants. 
En vérité, être parent est un défi que beaucoup d'entre nous doivent relever à la hâte ! » – Sarah